À propos de Sophie Ménard…

À propos de Sophie Ménard, Ph. D.

« L’éducation ne consiste pas à remplir un seau, mais bien à allumer un brasier »
William Butler Yeats
Sophie Ménard lors de la soutenance de sa thèse de doctorat en août 2013.

Sophie Ménard après sa soutenance de thèse de doctorat à l’UQO, en août 2013.

Depuis plus de 20 ans, Sophie Ménard se passionne pour l’andragogie, c’est-à-dire un enseignement axé sur le développement de l’adulte et qui tient compte de ses acquis professionnels et personnels. En août 2013, elle a défendu avec succès sa thèse de doctorat qui avait pour sujet Les interventions des coachs en coaching exécutif, les plus susceptibles de susciter l’émergence d’un insight. Pour elle, le coaching offre l’application rigoureuse et la plus achevée des principes andragogiques.

Parcours académique et professionnel

Sophie Ménard obtient en 1990 son baccalauréat en psychologie de l’Université Concordia. Elle œuvre ensuite comme directrice générale d’un organisme communautaire et gère une équipe de 17 employés. Cette expérience l’amène à entreprendre un certificat en gestion des ressources humaines, au cours duquel elle s’intéresse aux relations de travail et à la formation du personnel. C’est à la même époque que plusieurs grandes organisations entreprennent de restructurer leurs opérations et effectuent des mises à pied massives de personnel. Sophie Ménard est marquée par la détresse psychologique des survivants, c’est-à-dire les personnes qui conservent leur emploi, doivent composer avec un environnement de travail qu’ils ne reconnaissent plus et qui sont souvent victimes de dépression, d’épuisement professionnel ou d’autres maladies. Elle est persuadée qu’il faut aider ces individus pour qu’ils redeviennent productifs. Mme Ménard entreprend donc, de 1995 à 2000, une maîtrise en andragogie, qui lui permet d’œuvrer en formation des adultes en milieu organisationnel. Les emplois qu’elle a occupés de 1998 à 2001 lui ont permis de conseiller ses employeurs et de mettre en place plusieurs initiatives destinées à venir en aide aux survivants de mises à pied massives de personnel.

Carrière universitaire

En 2001, Sophie Ménard accepte un poste de professeure à l’Université Saint-Paul, à Ottawa, Ontario. Les recherches qu’elle effectue pour préparer ses cours lui permettent d’approfondir ses connaissances et son expertise à l’égard de la formation des adultes. On lui confie également le mandat de concevoir un nouveau programme d’études en intervention de groupe et leadership, ce qu’elle réalise en collaboration avec le doyen de la faculté des sciences humaines, le service de l’informatique, la rectrice de l’université et des employeurs de la région de la capitale nationale. Elle s’occupe également de recruter une équipe de professeurs aussi emballés qu’elle-même par le domaine du développement du leadership et du travail en équipe. C’est à la même époque qu’elle entreprend des études doctorales en Éducation. Elle est nommée professeure adjointe en 2013. Au cours d’un mandat d’un an, de 2013 à 2014, Sophie a géré le Centre d’apprentissage et de développement organisationnel qui faisait partie du Service des ressources humaines de l’Université d’Ottawa. En 2015, elle a été nommée directrice du Secteur leadership, apprentissage et développement organisationnel, à l’Université d’Ottawa et, avec une équipe d’employés passionnés, appuie le rendement de l’institution.